Par Arthur DONNADIEU

Le rapport général annuel de la DNCG a récemment été publié. Il expose en détail les données financières de l’ensemble des clubs de Ligue 1 Uber Eats et de la Ligue 2 BKT lors de la saison 2022/2023.

Les 8 éléments du rapport DNCG à retenir en Ligue 1 :

Compte de résultat cumulé en L1 Uber Eats 2022/2023

-Les produits d’exploitation des clubs de L1 enregistrent un nouveau record (2,378 Md€) malgré une baisse des revenus de droits TV (notamment ceux issus des compétitions européennes). Cela s’explique notamment par le premier versement réalisé par CVC aux clubs (comptabilisé en autres produits). En comparaison, 5 saisons auparavant, en 2017/2018, les produits d’exploitation atteignaient seulement 1,692 Md€.

-Les charges d’exploitation ont-elles aussi augmenté mais dans une moindre mesure (+4%). La masse salariale brute non chargée est restée stable par rapport à 21/22 (1,432 Md€ en 22/23 vs 1,46 Md€ en 21/22), mais les contributions sociales ont retrouvé un niveau « normal » (28,6%) après une saison 2021/22 marquée par une baisse de ces contributions (20,5%) due aux exonérations de charges sociales dans le cadre des aides COVID. En 2017/2018, les charges d’exploitation de l’ensemble des clubs de L1 étaient de 2,358 Md€.

-Le résultat des opérations de mutations se rapproche des niveaux connus avant le COVID (620 M€ contre 840 M€ en 2017/18 et 635 M€ en 2018/19).

-Le résultat net global s’améliore mais reste très largement négatif (-273 M€). Le résultat net 2017/18 était de -159 M€.

-Le Paris Saint-Germain, l’Olympique de Marseille, l’Olympique Lyonnais, l’AS Monaco, le Stade Rennais, et le LOSC concentrent, à eux 6, 67% des produits d’exploitation de la L1 (dont 34% rien que pour le PSG).

-La moyenne des spectateurs dans les stades des clubs de L1 en 2022/23 est de 21 575, en forte hausse par rapport à la saison 2021/22 (18 464 spectateurs en moyenne). Parmi ces 21 575 spectateurs, on compte 13 630 abonnés, soit 63% du total).

-La masse salariale des joueurs professionnels en L1 représente 77% de la masse salariale totale chargée des clubs, pourcentage identique à 2021/22.

-Les ventes de joueurs de L1 à l’étranger ont généré 620,8 M€ (74 transferts), à l’inverse, les achats de joueurs à l’étranger ont coûté 439,4 M€ (88 transferts). Concernant les ventes de joueurs de L1 vers la L2, elles étaient de 2,3 M€ (7 transferts) et de la L2 vers la L1 de 40,1 M€ (18 transferts).

Les 8 éléments du rapport DNCG à retenir en L2 :

Compte de résultat cumulé en L2 BKT 2022/2023

-Comme en Ligue 1, les produits d’exploitation (283 M€) ont considérablement augmenté par rapport à la saison 2021/2022 (+20%), menés par une hausse des revenus de sponsoring et des recettes matchs.

-Les charges d’exploitation se sont aussi fortement intensifiées en 2022/23 (473 M€, +37%) marquées par une forte augmentation de la masse salariale. Elles n’étaient que de 317 M€ lors de la saison 2017/18.

-À noter la croissance de 71% du résultat des opérations de mutations à 140 M€.

-Bien que négatif en 2022/23, le résultat net cumulé des clubs de L2 a de nouveau progressé de plus de 50% par rapport à la saison 2021/22, à -8,5 M€ (avec néanmoins près de 45 M€ de résultat exceptionnel lié à l’abandons de comptes courants). Les revenus de transferts de joueurs n’ont pas suffi à combler l’écart entre les charges et les produits d’exploitation.

-En comparaison avec la L1, les 6 clubs qui ont enregistré les produits d’exploitation les plus importants (Girondins de Bordeaux, FC Metz, AS Saint-Etienne, Le Havre AC, Dijon FCO et Paris FC) ne représentent « que » 48% des produits d’exploitation de l’ensemble des clubs de L2.

-La moyenne des spectateurs dans les stades des clubs de L2 est de 6 668 en 2022/23 (dont 3 042 abonnés), soit 59% de plus qu’en 2021/22, avec 4 190 spectateurs en moyenne.

-La masse salariale des joueurs professionnels en L2 représente 57% de la masse salariale totale chargée des clubs.

-Les ventes de joueurs de L2 à l’étranger ont généré 57,4 M€ (28 transferts), à l’inverse, les achats de joueurs à l’étranger ont coûté 18,4 M€ (26 transferts).

Partager

Dernières actualités

Sur les réseaux

Aucun flux n’a été trouvé avec l’ID 4. Allez sur la page Tous les flux et sélectionnez un ID dans un flux existant.

Agenda

CODIR FU

CODIR FU

ASSEMBLEE GENERALE FU

CONVENTION DES CLUBS PROFESSIONNELS DE FOOTBALL