Dans le cadre du Plan de Sobriété Énergétique du Sport lancé par le ministère des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques (40 mesures), un premier état des lieux de la consommation énergétique des stades de Ligue 1 Uber Eats et Ligue 2 BKT des clubs professionnels français a été réalisé.

Pour répondre à la mesure 23, visant à bâtir un référentiel commun pour les structures sportives, la Ligue de Football Professionnel a confié à la société A4MT (Action pour la transformation des marchés qui conçoit et implémente des programmes d’engagement et des actions collectives de modifications des pratiques dans le sens de la transition bas carbone) la réalisation d’un recensement de la situation énergétique des stades, qui a pris la forme d’une « Fiche Stade Énergie », identique pour chaque stade utilisé par les clubs de Ligue 1 Uber Eats et de Ligue 2 BKT, analysant 84 critères, et établie en collaboration avec les clubs professionnels.

19 stades en L1 Uber Eats et 17 stades en L2 BKT ont été recensés, voici les caractéristiques « énergie » moyennes d’un stade accueillant un club de football professionnel :

  • 23,5 manifestations grandes jauges par saison, dont 20,8 matches du club-résident, auxquels s’ajoutent 86 séminaires hors jour de match.
  • Une consommation énergétique annuelle moyenne de 2.358 MWh (électricité + gaz + chauffage urbain). Cette consommation correspondrait peu ou prou à la consommation annuelle en électricité de 500 foyers en France, selon les données d’Engie.
  • Une consommation d’eau moyenne s’établissant à 14 336 m³ par an. En comparaison, selon le gouvernement, la moyenne de consommation d’eau d’un français en 2020 s’établissait à 54 m3. Donc la consommation moyenne annuelle d’un stade correspondrait à la consommation en eau de 265 habitants.

La spécificité de chacune des enceintes a amené à une classification en 7 sous-catégories, avec des caractéristiques spécifiques (capacité, année de construction, exploitation éco-compatible, gestion publique ou privée de l’enceinte…).

L’étude souligne par ailleurs la mise en action des clubs professionnels, en conformité avec les objectifs du plan de sobriété :

  • Chauffage / Climatisation : température moyenne des bureaux et centre d’entraînement à 19,1°C ; des aires de jeu à 9,3°C ; de l’eau chaude sanitaire à 55,1°C.
  • Éclairage : 50% des stades déjà équipés en éclairage LED de l’aire de jeu, permettant de moduler le temps et la puissance d’éclairage en avant et après match ; généralisation des éclairages LED dans les espaces Compétitions et VIP.
  • Efficacité des équipements :  86% des réseaux de chauffage isolés et 56% dotés d’un outil de Gestion Technique du Bâtiment.
  • Mobilité : 41,7% des stades proposent pour les détenteurs de billets une gratuité des transports en commun, dont la fréquence de desserte augmente dans 66,7% des jours de match.
  • Énergies renouvelables : 10 stades disposent de panneaux photovoltaïques et 10 ont recours aux réseaux de chaleur urbaine.
  • Accompagnement, Formation, Communication : 14 clubs ont déjà mené un audit énergétique et 19 ont réalisé un bilan carbone ; un « référent énergie » est présent dans la moitié des clubs, qui ont mené pour 24 d’entre eux une campagne sur les « éco-gestes » à destination du grand public.

Cet état des lieux constitue une première étape clé pour continuer à progresser en matière de sobriété énergétique. La deuxième étape sera la généralisation par les clubs professionnels de la réalisation d’audit énergétique des stades, critère intégré à la Licence Club. Toujours accompagnée par A4MT, la LFP fournira prochainement aux clubs un référentiel cadre et les outils nécessaires pour réaliser ces audits.

Associés aux bilans carbones, ces audits énergétiques permettront d’élaborer des plans d’actions de sobriété énergétique à l’échelle des stades et des clubs.

Autre thématique importante en lien avec la sobriété énergétique, des réunions ont déjà eu lieu entre la LFP, Foot Unis et les pouvoirs publics au sujet des modes de transports utilisés pour le déplacement des clubs professionnels (joueurs et staffs) pour envisager certaines solutions alternatives afin de réduire là aussi l’empreinte carbone.

Partager

Dernières actualités

Sur les réseaux

Aucun flux n’a été trouvé avec l’ID 4. Allez sur la page Tous les flux et sélectionnez un ID dans un flux existant.

Agenda

CODIR FU

CODIR FU

ASSEMBLEE GENERALE FU

CONVENTION DES CLUBS PROFESSIONNELS DE FOOTBALL