Par Arthur DONNADIEU

Selon une récente étude publiée par Driblab, cabinet de conseil spécialisé dans les données du football professionnel, les investissements réalisés dans les transferts de joueurs après la période estivale 2020 ont considérablement chuté. Lors de la saison 2020/2021, l’investissement net (achats de joueurs – ventes de joueurs) des championnats du top-5 européen a diminué de 25% passant de 970 M€ en 2020 à 730 M€. Des clubs comme le Real Madrid et le FC Barcelone ont toutefois réalisé des profits avec des ventes de joueurs dépassant les dépenses (respectivement de +44 M€ et +39,5 M€). Nous observons sur le graphique ci-dessous l’évolution de l’investissement net durant les cinq dernières saisons.

La Bundesliga est le seul championnat du Big-5 à avoir enregistré des ventes supérieures aux dépenses joueurs lors du mercato 2021 :

Parmi les 25 clubs dont l’investissement net en transferts de joueurs est le plus important, on retrouve sans surprise 11 clubs de Premier League, 5 clubs de Serie A, 5 de Ligue 1 Uber Eats, 2 de Liga et 2 de Bundesliga.

L’omniprésence des clubs de Premier League sur le marché des transferts n’est pas dû uniquement aux équipes les mieux positionnées au classement du championnat d’Angleterre. D’où l’écart avec les quatre autres championnats. D’ailleurs, la moyenne des indemnités de transferts des clubs de Premier League en 2021 (20,8 M€) est près de trois fois supérieure à celle des clubs de Ligue 1 ou de Bundesliga.

 

 

Ces données s’expliquent par le fait que les transferts payants représentent presque deux tiers des opérations des clubs de Premier League, alors qu’ils ne représentent que 36% de l’ensemble des opérations de mutations en Liga, 45% en Serie A, 47% en Ligue 1 et 50% en Bundesliga. Voici la répartition des opérations de mutations en 2021 au sein de ces cinq championnats sur le graphique ci-dessous :

Répartition des types d’opérations de transferts en 2021 dans les championnats du top 5

L’impact du Covid sur le marché des transferts en Ligue 1 est particulièrement visible concernant les indemnités de transferts des joueurs de moins de 24 ans. Alors que la Ligue 1 affichait une moyenne de 5,6 M€ lors de la saison 2018/19 sur cet indicateur (1er des cinq championnats), ce chiffre est tombé à 2,6 M€ en 2021/22 (-54%), 3ème des cinq championnats désormais.

Ainsi, le marché des transferts a subi un coût d’arrêt symbolisé par la baisse des montants dépensés par les clubs du top-5 européen depuis la crise du Covid. Les clubs anglais sont les seuls à suivre, dans une certaine mesure, leur dynamique enclenchée depuis plusieurs saisons déjà.

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dernières actualités

Sur les réseaux

Agenda

Commission Juridico-Sociale (FU)

Codir

Commission Finance (FU)