Le front du refus a aussi concerné la France qui a affiché son unité.

« Je suis honoré et fier d’avoir été nommé président par mes collègues du conseil d’administration de l’ECA. Le leadership, l’intégrité et la cohésion de notre organisation n’ont jamais été aussi nécessaires qu’en ce moment charnière du football européen (…) Notre jeu, adoré par des générations de supporters, ne pourra prospérer que dans l’unité, et il est de notre devoir, en tant que gardiens du football, de remplir cette obligation. »
Nasser Al-Khelaïfi, président du Paris-Saint-Germain et nouveau président de l’ECA

« Quand les GAFAM sont de plus en plus forts, où tous nos supporters sont privés de stade et de lien social, nous devons construire des ponts, pas des murs. Construire ensemble avec Nasser Al-Khelaïfi l’avenir d’un football où la méritocratie sportive et l’émotion ne sont pas oubliées. »
Jean-Michel Aulas, président de l’Olympique Lyonnais

« La Super Ligue européenne représentait une menace existentielle pour le football, mais la consolidation de l’industrie technologique représente une menace existentielle pour l’humanité. Si l’on n’y prend garde, elle étouffera notre économie et consumera notre démocratie. Nous devons donc nous opposer à cette centralisation et soutenir un mouvement mondial garantissant que la richesse et le pouvoir ne peuvent être captés par une élite autoprotégée »
Frank McCourt, propriétaire de l’Olympique de Marseille

« La Covid a entraîné des pertes considérables chez des clubs déjà lourdement endettés. Cette Super Ligue, c’est un moyen de se renflouer et d’aller chercher des droits TV, mais être le plus riche du cimetière n’apportera jamais rien à personne… »
Bernard Caïazzo, président du Conseil de surveillance de l’AS Saint-Etienne

« Quand je vois les montants pour s’inscrire à la Super Ligue, 400-500 M€… On marche à l’envers. Pour moi ce n’est plus du sport, ce n’est plus du foot. Ce sont les banques, les placements (…) Moi, j’aime bien, un peu comme en Coupe de France, qu’il y ait des clubs qui sortent de l’ordinaire, comme l’Ajax en C1 il y a deux ans. Comme nous. On a été champions de France et ça dénote… »
Laurent Nicollin, président du Montpellier-Hérault

« Avec cette Super Ligue, on est dans une posture contraire aux règles du sport, à notre culture européenne. Pourquoi le football est un sport planétaire ? Parce que tout le monde peut y jouer et parce que c’est le sport qui a la plus grande part d’incertitude. Vouloir l’éliminer, je ne trouve pas ça bien, ceux qui performent sur le terrain doivent en avoir le bénéfice. La méritocratie est l’essence du sport. »
Olivier Létang, président du LOSC

 

Partager

Dernières actualités

Sur les réseaux

Aucun flux n’a été trouvé avec l’ID 4. Allez sur la page Tous les flux et sélectionnez un ID dans un flux existant.

Agenda

CODIR FU

CODIR FU

ASSEMBLEE GENERALE FU

CONVENTION DES CLUBS PROFESSIONNELS DE FOOTBALL