Par Arthur DONNADIEU

Le rapport 2021 de la FIFPRO (Fédération internationale des associations de footballeurs professionnels), intitulé « Shaping our future », dresse un bilan économique de 79 ligues de football à travers le monde avec six groupes identifiés, allant des cinq ligues les plus avancées du monde (Angleterre, France, Allemagne, Italie, Espagne), celles dotées d’un « degré de stabilité élevé », jusqu’aux 23 qui font face à des « difficultés importantes en matière de développement ».

Premier constat : les revenus de l’ensemble du top 55 des ligues mondiales ont connu une croissance constante entre 2014 et 2018 (+33%). Les droits TV domestiques ne représentaient que 15% de ce total en 2018. Cela s’explique en partie par le fait que seuls les championnats du top 5 européen bénéficient d’un contrat annuel de droits audiovisuels domestiques supérieur à 500M€ (Angleterre, Allemagne, France, Italie, Espagne), huit autres jouissent d’un contrat compris entre 100 et 500M€ (Turquie, Brésil, Japon, Mexique…). Quant aux recettes match, elles concentrent plus d’un tiers des ressources (37,4% en 2018).

UCC revenue = revenus issus des Coupes d’Europe

Graphique n°1 : Evolution des revenus à travers le top 55 des premières divisions

Intéressons-nous aux ligues mondiales dont les clubs ont le budget le plus important. Nous observons sur le visuel ci-dessous que les clubs anglais sont très largement en tête avec un budget moyen de 272 M€ en 2018, les clubs de Bundesliga (175 M€ en moyenne) et ceux de Liga (157 M€) complétant le podium. Les clubs de Ligue 1 se classent 5ème avec un budget moyen avoisinant les 85 M€. Simple constat : le top 5 se démarque nettement des autres championnats avec des budgets largement supérieurs.

Graphique n°2 : Top 10 des premières divisions par moyenne des budgets des clubs (2018, en M€)

La Bundesliga continue de dominer le classement d’affluence dans les stades en Europe ; plus de 43 000 spectateurs, en moyenne, ont assisté aux matchs du championnat allemand en 2019. La Premier League, son dauphin, se situe au-dessous de la barre des 40 000, mais devance assez nettement la Liga, la Serie A et la Ligue 1, celle-ci 5ème avec 22 836 spectateurs/match.

Graphique n°3 : Moyenne des affluences stades par pays de l’UEFA (2019)

Autre chapitre de cette étude : la balance des transferts par championnat entre 2014-15 et 2019-20. Les championnats français (+84 M€), argentins, brésiliens ou encore portugais (+210 M€) ont connu une balance excédentaire, apparaissant comme des championnats qui utilisent les opérations de transferts pour dégager des bénéfices. En revanche, les autres championnats du top 5 européen ont plus dépensé que tiré profit des ventes de joueurs. L’Allemagne (-78 M€), l’Espagne (-104M€) et l’Italie (-144 M€) sont les plus déficitaires derrière la Chine (-202 M€ avec notamment les transferts de Carlos Tevez, Oscar, Hulk…) et surtout l’Angleterre (-793 M€) avec une Premier League toujours très active et dépensière sur le marché des transferts.

Graphique n°4 : Balance des transferts dans les différents championnats entre 2014-15 et 2019-20

Ainsi, les championnats du top-5 européen (Angleterre, Allemagne, Espagne, Italie, France) génèrent-ils des revenus bien plus conséquents que n’importe quel autre championnat dans le monde. Ceci s’explique notamment par des contrats de droits TV domestiques colossaux et des revenus de sponsoring qui ne cessent de croître. Si la France fait figure d’exception avec une balance de transferts de joueurs excédentaire sur les six dernières saisons, les quatre autres championnats attirent la plupart des meilleurs joueurs avec des dépenses qui dépassent amplement les recettes de ventes de joueurs avec comme symbole les clubs de Premier League dont la balance de transferts est de -793 M€ sur cette période.

NB : Les graphiques du rapport de la FIFPRO ont été établis par le cabinet d’audit KPMG

Partager

Dernières actualités

Sur les réseaux

Aucun flux n’a été trouvé avec l’ID 4. Allez sur la page Tous les flux et sélectionnez un ID dans un flux existant.

Agenda

CODIR FU

CODIR FU

ASSEMBLEE GENERALE FU

CONVENTION DES CLUBS PROFESSIONNELS DE FOOTBALL