Par Bruno BELGODERE

Ces dernières semaines, la blockchain a fait une apparition remarquée dans le monde du sport.

La blockchain est une technologie de cryptage décentralisée sans organe central de contrôle.  Elle permet de stocker et de transmettre des informations de manière totalement transparente et sécurisée. A l’aide d’un système cryptographique, on peut vérifier la validité des informations, rajouter des données et enregistrer une transaction. La blockchain est la technologie des crypto-monnaies. Mais elle est utilisée pour bien d’autres applications. Si, dans le sport, elle permet la création d’assets digitaux, cette technologie aura rapidement d’autres usages.

Relations avec les fans et assets digitaux

Deux types d’assets digitaux, à base de blockchain, sont aujourd’hui mis en avant dans le sport. Les assets fongibles et les assets non fongibles.

Les principaux assets fongibles sont les tokens fondés sur une technologie blockchain. Nous en avons parlé dans une précédente Newsletter (Vous pouvez relire l’article en cliquant sur ce lien ToK, ToK, Token). Ils permettent aux supporters d’interagir directement avec des décisions du club ou peuvent donner des avantages. Il s’agit finalement d’une réécriture des socios et permettent aux supporters du monde entier de participer à la vie du club (choix du design du maillot, du chant du club…).

La plateforme principale qui émet des fans tokens est socios.com. Les Fan Tokens sont fongibles, ils peuvent être échangés contre d’autres « biens », tels que des expériences VIP, des marchandises exclusives, des tickets de match, etc. Ils peuvent être aussi revendus contre des Chilliz, la crypto-monnaie de Socios. Chaque « fan token » est vendu numériquement et le revenu généré est partagé avec le club. Ce sont ainsi près de 30 M$ de revenus qui ont été partagés avec les clubs partenaires tels que la Juventus, le FC Barcelone ou le PSG par exemple sur le dernier trimestre 2020.

Le Market cap de socios.com serait de 390 M$ mi-mars.

Source : socios.com

Le second phénomène lié au blockchain, qui est en voie de transformer l’économie digitale des acteurs du sport, sont les NFT. Le Non Fongible Token est un token unique et donc non fongible.

Les NFT sont souvent liés à des assets digitaux autour du sport ou de l’art. Une toile digitale (c’est-à-dire sans aucun support physique) considérée comme un NFT a été vendue 69,3 M$ par la maison Christies :

En sport, les NFT sont les nouveaux objets de collections. Cela peut être fondée sur des cartes virtuelles. Sorare société mise en avant là aussi dans une précédente newsletter de Première Ligue (Février 2021) propose une Fantasy League à base de cartes NFT. Mais dans le sport c’est NBA Top Shot qui a été le plus médiatisé. Des courts extraits vidéos de matchs NBA sont ainsi transformés en NFT et collectionnés entre fans. Cette solution mélange l’utilisation des highlights et la rareté certifiée par une technologie blockchain. Depuis sa création, NBA Top Shot a généré 466 M$ d’échanges.

Est-ce pour autant la fin de la carte physique ? Pas nécessairement. Panini acteur numéro 1 de la carte sportive a sorti aux Etats Unis des cartes physiques certifiées par de la technologie blockchain et donc sous-jacent d’une carte digitale. Le propriétaire d’une carte physique peut vendre l’une et garder l’autre. Panini émet aussi des cartes exclusivement digitales. Toutes ces cartes seront toujours certifiées par une technologie blockchain. La Liga a ainsi signé un accord avec Panini pour émettre sur le marché US des cartes NFT des joueurs de la Liga.

Exemples de carte Liga panini (à gauche une carte mixte / à droit une carte uniquement digitale)

La rareté de ces NTF peut provoquer une forte spéculation et on voit un phénomène d’achats et reventes décorrélé de l’intérêt pour le sport.

Enfin, certains ayants droits sont réticents à cette mode souhaitant préserver la rareté de leurs actifs et ne pas les voir se déprécier par la multiplication des NFT. Ainsi DC Comics interdit à ses dessinateurs de créer des NFT avec ses héros de Comics (Batman, Superman, etc.).

Pour les clubs va se poser la question de laisser des tiers gérer leurs NFT ou bien d’essayer de créer eux-mêmes ces actifs digitaux.

D’autres utilisations …

Si aujourd’hui la blockchain est utilisée pour créer des assets digitaux, il est déjà acquis qu’il existe d’autres utilisations dans le sport et particulièrement le football.

Ainsi la blockchain peut sécuriser la billetterie. L’UEFA avait prévu de distribuer 1 million de places pour l’Euro 2020 à travers une technologie blockchain. Cette billetterie est infalsifiable et permet de s’assurer que le billet n’est pas un faux ou qu’il n’a pas fait l’objet d’une vente au marché noir.

La blockchain pourrait avoir aussi un impact sur les transferts. Ainsi, un premier transfert a été payé en crypto- monnaie : le club de DUX International Madrid, un club de troisième division espagnole a récemment réalisé le transfert de David Barral. Si cette opération a été mise en œuvre pour mettre en avant un partenaire du club, plateforme d’échange de crypto-monnaie, elle augure peut-être d’autres futurs transferts. Les transactions en crypto monnaies pourraient en effet se généraliser, aussi bien pour les clubs que pour les joueurs.

Dans quelques années, on pourrait même imaginer des joueurs de football payés en crypto-monnaies, comme c’est le cas de Russell Okung, un joueur de NFL, qui touche la moitié de son salaire en Bitcoin.  (source : https://cryptonaute.fr/)

On peut aussi penser que la blockchain pourrait faciliter la traçabilité des indemnités de formation ou solidarité FIFA, voire le suivi des contrats d’agents et pourquoi pas servir à la traçabilité des commissions d’agents.

En introduisant la rareté numérique, la blockchain est qualifiée de nouvel internet. Nous ne sommes qu’au début de l’utilisation de la blockchain dans le sport et ses futures évolutions s’annoncent passionnantes.

Partager

Dernières actualités

Sur les réseaux

Aucun flux n’a été trouvé avec l’ID 4. Allez sur la page Tous les flux et sélectionnez un ID dans un flux existant.

Agenda

CODIR FU

CODIR FU

ASSEMBLEE GENERALE FU

CONVENTION DES CLUBS PROFESSIONNELS DE FOOTBALL