Par Arthur DONNADIEU

Les résultats financiers de la saison 2019/20 des clubs européens ont été fortement impactés par le Covid-19 : ils enregistrent pour la plupart une baisse de leur chiffre d’affaires (hors transferts joueurs), qui se situent généralement entre -9% et -20% ; autour de -20% pour l’AC Milan, de -19% pour Ajax Amsterdam et Manchester United ou de -18% pour l’OL. Pour la Juventus Turin (-14%), Tottenham et le FC Barcelone (-13%) et l’Atlético Madrid (-9%), les pertes ont été légèrement inférieures. Cette chute entre 2018/19 et 2019/20 s’explique notamment par l’absence de recettes billetterie causée par les matchs à huis clos, voire, pire encore, par l’arrêt des championnats en France et aux Pays-Bas, et par la baisse des droits TV. Un club comme l’AS Rome a vu son chiffre d’affaires s’effondrer de près de 40% en raison d’une forte dépendance aux recettes matchs (28% de son CA, taux le plus élevé parmi les clubs étudiés).

A contrario, des clubs comme le Bayern Munich (-4%), le Borussia Dortmund (0%) et le FC Séville (+7%) sont parvenus à rééquilibrer leurs pertes de billetterie par une augmentation des droits TV et de leurs revenus commerciaux. Rappel : le FC Séville et le Bayern ont remporté les deux coupes d’Europe mises en jeu la saison passée, ceci expliquant en partie cela. Néanmoins, le Borussia Dortmund a enregistré de lourdes baisses sur les opérations de mutations de joueurs entre 2018/19 et 2019/20 (-42 M€), comme la plupart des clubs (exceptés la Juventus Turin, l’OL ou encore Naples).

Concernant les 20 clubs européens qui ont publié leurs résultat financiers, six d’entre eux ont connu un résultat net positif la saison passée : Ajax Amsterdam, +21 M€ ; Bayern Munich, +10 M€ ; Atlético Madrid, FC Séville, AS Saint-Etienne et Real Madrid légèrement supérieurs à 0. Six autres clubs en excédent en 2018/19 sont tombés dans le rouge, c’est le cas de Naples, de Manchester United, de l’OL, du Borussia Dortmund, de Tottenham ou encore du FC Barcelone. Les résultats de Tottenham sont particulièrement frappants, avec une balance largement excédentaire il y a deux ans (+75 M€) et…largement négative la saison dernière (-70 M€), en raison du début du remboursement de la construction de son nouveau stade mais aussi d’un relatif déclin sportif (finale de la Ligue des champions, 4ème en Premier League en 2019 ; élimination en huitièmes de finale de la LDC et 6ème place en championnat en 2020).

Parmi les clubs les plus en difficulté, on retrouve quasi exclusivement les italiens. Déjà dans le rouge en 2018/19 avec des coûts d’exploitation supérieurs à leur chiffre d’affaires, ils ont vu leur déséquilibre s’accentuer. Ils ont également connu une forte baisse de leurs revenus de droits TV (autour de -25% pour certains d’entre eux), de même qu’une chute des produits de transferts joueurs, et des recettes de billetterie. La dépendance à la billetterie est particulièrement forte chez les clubs italiens, et c’est en Serie A que la proportion de matchs disputés à huis clos a été la plus importante parmi les grands championnats (huis-clos à partir de J27).

Ainsi, l’ensemble des clubs européens ont-ils beaucoup souffert des conséquences du Covid, une situation qui s’aggrave aujourd’hui avec un huis-clos qui prédomine et certains diffuseurs qui souhaitent renégocier les droits TV. Obligation leur est donc faite d’obtenir de très bons résultats sportifs, seule planche de salut pour percevoir des revenus importants, d’attirer ou de conserver leurs sponsors et de profiter d’un trading joueurs sensiblement identique aux saisons précédentes…

Partager

Dernières actualités

Sur les réseaux

Aucun flux n’a été trouvé avec l’ID 4. Allez sur la page Tous les flux et sélectionnez un ID dans un flux existant.

Agenda

CODIR FU

CODIR FU

ASSEMBLEE GENERALE FU

CONVENTION DES CLUBS PROFESSIONNELS DE FOOTBALL