Par Morgane Duval

Selon une étude menée en 2017[1], plus de 80% des personnes sondées estiment que la musique au travail booste leur productivité. En tête des artistes les plus écoutés au travail : Coldplay, Adele et Ed Sheeran.
Bien avant les réseaux sociaux, nombreuses sont les études scientifiques ayant sondé la relation entre musique et productivité[2]. Des constats communs s’en dégagent quant aux bienfaits de la musique au travail : une meilleure mémoire en raison de la stimulation de certaines zones du cerveau[3], une stimulation accrue par la libération de dopamine, une source d’inspiration notamment parce que la musique fait chuter le stress (diminution du taux de cortisol). Seule nuance : la concentration. Quand pour certains la musique est facteur de concentration, pour d’autres seul le silence est d’or … silence de plus en plus rare dans nos organisations modernes de travail.

Ainsi, la musique permet de se recentrer dans des espaces de travail de plus en plus bruyants. A l’heure du décloisonnement des bureaux et de la prolifération des open-spaces, les casques et écouteurs permettent aux salariés de reconstruire un espace de travail personnel, de modifier leur perception de l’environnement.

La musique peut également s’écouter collectivement pour devenir alors source de collaboration. Une étude a ainsi démontré qu’un groupe de travail exposé à une musique enjouée produisait 30% d’interactions de plus qu’un groupe de travail sans musique[4]. De plus, la musique pousse certains salariés à plus d’assurance, à prendre plus facilement la parole ce qui favorise le dialogue et les échanges. Certaines structures, conscientes de ces conséquences, n’hésitent plus à mettre en place des team building autour de la musique, à encourager la création de groupes de musique entre collègues.

Plus haut, plus vite, plus fort ! Incontestablement, la musique est un allié de poids de la pratique sportive, elle booste ! La Fédération française d’athlétisme a, en 2015, dans son règlement administratif interdit, au chapitre des « Aides – Accompagnateurs – Assistance » l’utilisation de certains matériels (radio, lecteur cassette ou CD…) sur les courses hors stades. Deux raisons plus ou moins officielles : la sécurité (l’isolation par rapport au milieu ambiant procuré par ces dispositifs ne permet pas d’identifier certains dangers) et le pouvoir dopant de la musique (elle améliorerait l’endurance et ferait oublier la fatigue).
A vos playlists !

[1] Menée par Linkedin et Spotify auprès de 14.000 personnes aux Etats-Unis, en Australie et en Europe

[2] Par exemple : Music – an aid to productivity, 1972, J.G.Fox et E.D. Embrey,

[3] Ce constat a également été fait en matière de traitement des maladies dégénératives comme Alzheimer

[4] Etude de Cornell University

 

 

Partager

Dernières actualités

Sur les réseaux

Aucun flux n’a été trouvé avec l’ID 4. Allez sur la page Tous les flux et sélectionnez un ID dans un flux existant.

Agenda

CODIR FU

CODIR FU

ASSEMBLEE GENERALE FU

CONVENTION DES CLUBS PROFESSIONNELS DE FOOTBALL