PAR BRUNO BELGODERE

L’appel d’offres pour les droits de diffusion des compétitions interclubs de l’UEFA pour la période 2021-2024 a été lancé le 14 octobre 2019 avec une remise des offres prévue le 27 novembre 2019. L’UEFA met en vente les droits de diffusions de trois compétitions. En effet en plus de la Ligue des champions et de l’Europa Ligue, l’UEFA propose une nouvelle compétition : l’Europa Conférence, qui regroupera 32 clubs. Son format sera calqué sur celui des deux autres compétitions. C’est l’agence suisse Team Marketing qui a été mandatée par l’UEFA pour commercialiser ses droits médias.
Le détail de l’appel d’offres n’a pas été dévoilé mais concernant la Ligue des Champions, selon diverses sources, les lots suivants seraient en vente :
– la meilleure affiche du mardi soir ;
– la meilleure affiche du mercredi soir et la finale ;
– les autres matches ;
– la finale (en clair).

La situation en France

Sur le cycle 2018/21, les droits exclusifs des deux compétitions (UCL/UEL) sont détenus par Altice (SFR sport/RMC sport) pour 350 M€ par an (selon une répartition qui serait de 315 M€ pour l’UCL et 35 M€ pour l’UEL). Les matches sont diffusés par RMC sport et ses déclinaisons. Ils sont distribués par abonnement en OTT, sur la box SFR (opérateur télécom d’Altice) mais aussi par Canal Satellite à la suite d’un accord de distribution entre RMC Sport et le groupe Canal Plus.

Diffusion des compétitions interclubs en France (hors L1 et L2)

 

 

Le marché français est pour l’UEFA le second marché des cinq grandes ligues européennes. En effet, sur la durée du cycle le contrat français représente 945 M€, juste derrière le contrat anglais de 1310 M€, mais devant l’Espagne (840 M€), l’Italie (780 M€) et l’Allemagne (600 M€).
Plusieurs groupes de médias et télécommunications se sont déjà déclarés intéressés par le nouvel appel d’offres :

  • Altice semble souhaiter continuer à diffuser cette compétition.
  • Canal Plus qui a perdu sur le cycle 2020/24 les droits de la Ligue 1, mais a récupéré la diffusion de la Premier League (championnat de L1 anglaise), sera vraisemblablement candidat. Canal Plus et Altice ont déjà, entre eux, des accords de codistribution sur les compétitions européennes mais aussi sur la Premier League.
  • Mediapro et BeIn ont aussi marqué leur intérêt. Remporter des droits des compétitions UEFA viendrait compléter les droits de Ligue 1 acquis par ces deux opérateurs sur le cycle 2020/24.
  • Les chaines en clair (TF1, M6) n’ont pas manifesté leur position. Cependant, le prix d’acquisition demandé n’est pas forcément en adéquation avec leur modèle économique.
  • Enfin si Facebook, lors du dernier Sportel, a indiqué qu’il n’irait pas sur les droits européens des compétitions de l’UEFA, Amazon ne s’est pas exprimé sur le sujet. Or Amazon commence à acquérir des droits sportifs prémiums en Europe que ce soient des droits de Premier League en Angleterre ou de tennis en Angleterre et en France.

Dans un paysage audiovisuel français où l’offre des compétitions premium de football est éclatée entre plusieurs opérateurs, le résultat de l’appel d’offres sur les Coupes d’Europe pourrait avoir des conséquences importantes. Le ou les gagnants auront en main des atouts pour négocier des accords de distribution ou de codistribution avec leurs concurrents voir des rapprochements capitalistiques. Ainsi le résultat de l’appel d’offres pourrait-il donner lieu à une recomposition du paysage.

 

Partager

Dernières actualités

Sur les réseaux

Aucun flux n’a été trouvé avec l’ID 4. Allez sur la page Tous les flux et sélectionnez un ID dans un flux existant.

Agenda

CODIR FU

CODIR FU

ASSEMBLEE GENERALE FU

CONVENTION DES CLUBS PROFESSIONNELS DE FOOTBALL