Jaume Roures, président du groupe espagnol Mediapro, qui a acquis une grande partie de la programmation de la Ligue 1 pour la période 2020-2024, était présent la semaine dernière à Paris, où il a participé à la conférence « Médias en Seine » organisée par Les Echos et Le Parisien. Nous vous rapportons, ici, l’essentiel de ses propos.

« – Vous avez acquis, en mai dernier, les droits TV de la Ligue 1 pour la période 2020-2024. Comment concevez-vous votre rôle, désormais ?
– La France doit pouvoir profiter de son statut de championne du monde pour les quatre prochaines années. Un titre mondial, ça signifie quelque chose à la fois sur la valeur du football français et sur la société française elle-même. Ce résultat prouve que Mediapro a fait une bonne affaire en misant sur la Ligue 1. Mais il y aura beaucoup de travail, sur la qualité des pelouses, sur le rôle des joueurs et des managers, et leurs rapports avec les fans, sur la promotion du football français à l’étranger, même si nous ne disposons pas des droits internationaux. Il faudra travailler sur tous ces aspects dans un monde qui change très vite.
– En quoi change-t-il et quelle est votre approche ?
– Je reviens de New Delhi où j’ai signé un accord de trois ans avec Facebook pour la retransmission du football espagnol en Inde. Il s’agit d’un changement significatif sur la façon de distribuer les contenus de football mais aussi sur le rapport à établir entre le football et la communauté Facebook. En Inde, je vous rappelle qu’elle compte 270 millions de personnes. Facebook, qui vit de ses revenus publicitaires, va devenir une télévision gratuite et accessible à tous. Ce sont de nouvelles expériences à prendre en considération, à partir desquelles on doit travailler. Pour demain, et pour après-demain, car nous devons déjà réfléchir à la suite.
– Vous estimez avoir réussi à faire progresser le spectacle du football espagnol ?
– Je crois surtout que Messi et Cristiano Ronaldo y ont beaucoup contribué… Nous avons accompagné le processus pour lui donner une grande qualité de retransmission, en HD, en 3D, en 4K, avec la Réalité Virtuelle aussi, etc. Notre objectif était de permettre au marché du football espagnol de grandir. Quand nous l’avons acheté, il y a 12 ans, les droits de la Liga étaient de 400M€ et il y avait un million d’abonnés. Aujourd’hui, les droits ont été multiplié par cinq et nous avons fait grimper le nombre d’abonnés à 4,5 millions. Au final, tout le monde a gagné de l’argent : les clubs, les joueurs et Mediapro. Nous proposons au public un spectacle de premier niveau. J’entends beaucoup parler de « marathon » pour la diffusion de séries, le samedi et le dimanche. Mais, nous organisons, nous, des marathons de football depuis dix ans, le samedi et le dimanche, avec des horaires séquentiels.
– Vous diriez que le football français n’est pas encore au niveau de son voisin espagnol ?
– Le football français est d’un bon niveau technique mais il ne dispose pas des moyens nécessaires pour lui permettre de conserver ses meilleurs joueurs. Ils sont surtout partis en Angleterre, moins en Espagne qui a accueilli des joueurs de rang inférieur. Malgré tous les investissements, il n’y a peut-être pas eu ce mariage suffisant entre les opérateurs, la Ligue et les clubs pour bien travailler ensemble et pour élever le niveau. Notre travail va donc consister à rendre le produit Ligue 1 encore plus attractif. Pour cela, nous allons travailler avec les clubs pour définir les bons horaires des matchs, pour avoir de beaux stades, de bonnes pelouses, de bons éclairages. Les clubs devront jouer le jeu et fournir des facilités d’accès aux coulisses, aux joueurs et aux entraîneurs. C’est comme cela que la Ligue 1 deviendra un grand spectacle et que nous séduirons plus d’abonnés. Le football est un divertissement et nos compétiteurs sont les groupes d’entertainment, comme Netflix. Le week-end, il faudra fournir un spectacle de grande qualité pour que les gens préfèrent regarder le football plutôt que des séries. Nous avons un atout majeur : la magie du football, c’est le direct. »

Partager

Dernières actualités

Sur les réseaux

Aucun flux n’a été trouvé avec l’ID 4. Allez sur la page Tous les flux et sélectionnez un ID dans un flux existant.

Agenda

CODIR FU

CODIR FU

ASSEMBLEE GENERALE FU

CONVENTION DES CLUBS PROFESSIONNELS DE FOOTBALL