Lors de la 3e Convention des clubs professionnels de football, le mardi 22 mai, Bernard Caïazzo, président de Première Ligue, est intervenu sur le dossier sensible des droits TV internationaux du championnat de France. « S’il y a bien un domaine où la Ligue 1 est en retard par rapport à ses principaux concurrents, a-t-il expliqué, c’est bien celui-là. Nous ne valons pas quatre fois moins que les championnats italien ou allemand, ni huit fois moins que le championnat espagnol, ce n’est pas vrai ! » Pointant son regard au-delà de nos frontières, Bernard Caïazzo mesure le chemin qui reste à parcourir : « Pendant longtemps, la culture de la Ligue du Football Professionnel a plus été juridique, administrative et politique que dédiée au développement des revenus. Le discours des ligues étrangères appelant leurs clubs à les aider à l’international, avec des déplacements en commun, est remarquable. Ce qu’a fait la Liga, par exemple, en recrutant 60 jeunes diplômés de 25 à 30 ans pour les envoyer ensuite dans les pays du monde pour parler du football espagnol, l’est tout autant… » Pour le président de Première Ligue, aucun doute possible : « Dans la hiérarchie de nos priorités, les droits internationaux sont tout en haut. Il faut vivre à proximité des influenceurs et des partenaires, afin d’établir un vaste plan de bataille ».

Partager

Dernières actualités

Sur les réseaux

Aucun flux n’a été trouvé avec l’ID 4. Allez sur la page Tous les flux et sélectionnez un ID dans un flux existant.

Agenda

CODIR FU

CODIR FU

ASSEMBLEE GENERALE FU

CONVENTION DES CLUBS PROFESSIONNELS DE FOOTBALL