Vendredi 20 avril, le FC Nantes fêtait son 75e anniversaire à l’occasion de son match contre le Stade Rennais. Avant le coup d’envoi, au milieu des grands anciens du club réunis sur la pelouse de la Beaujoire, il ne manquait qu’Henri Michel élu « légende des légendes » par les supporteurs. C’était trois jours avant qu’il ne s’éteigne des suites d’une longue maladie, à l'âge de 70 ans, à Aix-en-Provence, où il avait débuté sa carrière. Avec Nantes, Henri Michel avait longtemps régné sur le football français : capitaine à 22 ans, il porta le maillot des Canaris de 1966 à 1982, avec 640 matchs au compteur. A Marcel Saupin, où il resta invaincu pendant 92 matchs de 1976 à 1981, il remporta trois titres de champion de France (1973, 1977, 1980), auxquels il faut ajouter une Coupe de France (1979). Incarnation du jeu à la nantaise, Henri Michel connut aussi les honneurs de la sélection nationale avec laquelle il disputa 58 matchs de 1967 à 1980, et participa à une Coupe du monde, en 1978. A sa retraite de joueur, il prit en charge l’équipe de France Espoirs et obtint le titre olympique aux Jeux de Los Angeles en 1984. Puis, promu sélectionneur des A en remplacement de Michel Hidalgo, il mena les Bleus jusqu’à la victoire en Coupe intercontinentale (1985) et en demi-finale de la Coupe du monde 1986 (défaite 2-0 contre l’Allemagne), après une victoire historique à Guadalajara contre le Brésil aux tirs au but en quart de finale. La suite fut plus complexe : débarqué de son poste en 1988 pour laisser la place à Michel Platini, il vécut une courte expérience sur le banc du Paris Saint-Germain (1990-91) avant de se détourner de la France. Il s’occupa ainsi de trois équipes africaines en Coupe du monde : le Cameroun (1994), le Maroc (1998) et la Côte d’Ivoire (2006), devenant l'un des rares sélectionneurs à avoir dirigé quatre équipes différentes dans la plus grandes des compétitions. Homme loyal et franc, attaché au travail bien fait, Henri Michel aura accompli, dans l’ensemble, une carrière exceptionnelle. La France du football perd un sportif d’envergure et un meneur d’hommes, qui aura marqué plusieurs générations. Première Ligue présente, à sa famille et à ses proches, ses plus sincères condoléances. Les obsèques d’Henri Michel seront célébrées vendredi 27 avril à 15h30 en la cathédrale Saint-Sauveur d'Aix-en-Provence.

Partager

Dernières actualités

Sur les réseaux

Aucun flux n’a été trouvé avec l’ID 4. Allez sur la page Tous les flux et sélectionnez un ID dans un flux existant.

Agenda

CODIR FU

CODIR FU

ASSEMBLEE GENERALE FU

CONVENTION DES CLUBS PROFESSIONNELS DE FOOTBALL