A l’occasion des dix ans de l’ECA, son président, Andrea Agnelli (photo), a souhaité une diminution du « nombre de rencontres pour offrir aux joueurs plus de temps libre et faire en sorte, en même temps, que le public mondial puisse suivre le calendrier des diverses compétitions. » « Il est important de rappeler que ce sont nous, les clubs, qui investissons et qui prenons des risques au quotidien, que ce soit sur le terrain ou en dehors, a-t-il ajouté. A ce titre, nous voulons que notre voix soit écoutée, tant au niveau national qu’international. Il est fondamental pour nous de penser à ce qui se passera après 2024. Notre priorité est de trouver le moyen d’avoir des matchs intéressants et non prévisibles, de permettre aux clubs d’avoir la possibilité de participer aux compétitions et d’avoir le droit de rêver. C’est en ce sens que le thème de la santé des joueurs devient capital. » Rappelant que, dans le calendrier FIFA, il n’existe qu’une semaine obligatoire de pause tous les deux ans, avant la Coupe du monde ou avant l’Euro, il a jugé « nécessaire que les joueurs aient des périodes où ils peuvent exclusivement se reposer ou s’entraîner. »

Partager

Dernières actualités

Sur les réseaux

Aucun flux n’a été trouvé avec l’ID 4. Allez sur la page Tous les flux et sélectionnez un ID dans un flux existant.

Agenda

CODIR FU

CODIR FU

ASSEMBLEE GENERALE FU

CONVENTION DES CLUBS PROFESSIONNELS DE FOOTBALL